Parasite – Sylvain Forge

L’histoire commence ainsi :

Nous voici encore une fois à Clermont-Ferrand avec le capitaine Marie Lesaux nouvellement nommée à la protection de la famille ; les affaires non résolues s’entassent dans un placard.

Malgré cela, la voici chargée par son supérieur de tester un nouvel équipier : Valmont. Elle sera aidée par Ethan Milo, un ingénieur en système d’information au sein d’une branche du ministère de la Défense. Ce dernier est en fauteuil roulant à la suite d’un attentat. Très vite elle s’aperçoit que Valmont est un « collègue » très particulier...

Ce que j’ai aimé : 

De but en blanc, le lecteur plonge dans le drame des attentats aveugles et la prise de contact avec les deux principaux personnages fait froid dans le dos.

Lorsque son supérieur propose à Marie Lesaux de faire connaissance avec Valmont, elle ne sait pas trop à quoi s’attendre, puis fait vite le lien avec l’armoire pleine de dossiers d’affaires non résolues. En fait ce mystérieux Valmont est un programme expérimental d’une très grande puissance de travail conçu en partie par Ethan Milo.

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé l’interaction entre toutes les affaires en cours et la nouvelle façon de voir le monde qu’implique l’utilisation de ce programme secret. Sylvain Forge met en scène avec talent l’intrusion des nouvelles technologies dans le monde réel des policiers et Valmont ouvre des horizons à Marie Lesaux qui comprend les enjeux pour l’avenir malgré l’effroi qu’il peut aussi susciter. Certains de ses collègues le rejettent avec une ironie de façade, certainement par ignorance et par peur de voir leur monde s’écrouler.

L’enquête elle-même fait découvrir au lecteur un monde effrayant dont il est loin de soupçonner l’existence à Clermont-Ferrand.

Ce roman remarquablement documenté surprend par la nature et la noirceur des évènements relatés. Ce récit intense et bien rythmé est un vrai plaisir de lecture.

 

Sylvain Forge sera présent au festival Mauves en Noir les 27 et 28 avril 2019

Odile D.